Comment bien tester une application mobile ?

Vous venez de terminer l’étape de développement d’une application mobile. Pour autant, elle n’est pas encore prête à être commercialisée ou présentée sur l’App Store. En effet, il convient maintenant de la tester, de repérer les éventuelles erreurs ou encore d’améliorer l’ergonomie.
D’une manière générale, un processus de test sur une application a pour objectif d’optimiser l’expérience utilisateur. Découvrons les meilleures stratégies de test à mettre en place pour un développement hybride mobile, iOS et Android.

Tester l’application en cours de développement

Un développeur a tout intérêt à tester son application mobile dès la phase de développement. En fait, tester uniquement une application lorsqu’elle est terminée signifie souvent devoir réviser le développement pour la debugger. Autrement dit, c’est une perte de temps assuré.
Un bon réflexe est donc de tester les fonctionnalités une par une au cours du développement de l’application. Ce qui de toute façon n’empêchera pas de refaire des tests post-developpement.

Tester une application avec un émulateur

Que ce soit dans le cadre d’un développement hybride mobile, d’un développement natif, d’un développement Android ou iPhone, vous pouvez tester votre application avec un emulateur. On parle alors de test logiciel automatisé. La première chose à faire est de choisir un émulateur en fonction du type d’application à tester.
Petit rappel : Un emulateur a pour fonction de simuler un appareil ou un système d’exploitation. Cet outil permet d’explorer rapidement et facilement les réactions d’une application mobile dans de multiples environnements.
Bien que ce type de logiciel permette à un développeur de repérer les erreurs de base, il ne permet pas pour autant de se passer d’un test utilisateur et manuel.

Le test utilisateur pour une application

Le test utilisateur est obligatoire. Il permet à l’ agence web mobile qui a créé une application de valider ou non l’expérience utilisateur et également d’observer en live l’interaction de l’utilisateur avec les différentes fonctionnalités de l’application mobile. Par exemple, si un mobinaute ne réagit pas pendant le test sur une fonctionnalité donnée, le développeur va pouvoir analyser et trouver une solution pour donner à l’utilisateur les meilleurs moyens d’agir.

Tester une application mobile manuellement

Un testing manuel est également incontournable, bien que le développeur n’est pas forcément tous les modèles de téléphone portable à disposition. Cette étape est gérée le plus souvent par les équipes de développeurs qui logiquement connaissent par cœur leur application.
L’utilisation d’un véritable smartphone comme un Samsung Galaxy ou un Iphone pour tester une application apporte de meilleurs résultats qu’un emulateur. Il s’agit de conditions réelles de test fournissant une évaluation plus détaillée de l’application mobile.
Le principal désavantage de cette méthode est qu’elle est particulièrement onéreuse. L’ agence mobile devra acheter plusieurs appareils mais en retour la performance du testing est riche en données.

Ce que vous devez retenir à propos du testing d’une obligation

L’évaluation d’un développement hybride mobile, Android et Iphone (on n’oubliera pas tout de même le quasi obsolète Windows Phone) passe par la conjugaison de différentes techniques de testing. Dans l’ensemble, chaque solution a ses raisons légitimes d’être utilisée.
À noter également que vous pouvez faire appel à une agence mobile pour maximiser et valider votre application smartphone.